Economie

« e-hetra » : digitalisation du remboursement de la TVA

Un nouveau module numérique et innovant est officiellement lancé dans la plateforme « e-hetra » de la Direction Générale des Impôts (DGO). Il s’agit de l’e-remboursement du crédit de TVA accordé notamment aux entreprises franchisées. Ce nouveau module pallie dans la foulée trois carences liées à l’opération de remboursement de la TVA et qui ont suscité la grogne auprès des opérateurs concernés, notamment ceux qui sont regroupés auprès du Groupement des Entreprises Franches et Partenaires de Madagascar (GEFPM).

L’e-remboursement permet en même temps d’améliorer, de faciliter et d’accélérer les processus de remboursement proprement dit. Si auparavant, le remboursement pouvait durer des mois causant des désagréments dans la trésorerie des entreprises franches, l’opération pourra se faire désormais au bout de 15 jours selon les propos du directeur général des impôts, Germain. Par son interface accessible directement aux usagers concernés, les données ainsi que les documents comptables y afférents aux TVA peuvent être instantanément transmises via la plateforme. De cette manière, les agents fiscaux n’auront plus à recourir au long et fastidieux traitement des documents physiques, mais également, les secteurs privés n’auront plus à faire des déplacements.

La digitalisation de ce nouveau module permettra ainsi de promouvoir la dématérialisation fiscale, la sécurisation de la recette fiscale, mais également diminuer les coûts et la durée générés par les déplacements. Deux modules sont, à ce jour, opérationnels via l’e-hetra initié par la DGI ; après l’e-bilan, intervient l’e-remboursement de la TVA. Les deux ont bénéficié d’un appui financier et technique du PNUD Madagascar. La présentation officielle de ce nouveau module s’est effectuée le 05 août au Carlton Anosy avec la présence du ministre de l’Économie et des Finances, Rabarinirinarison Rindra et du représentant résident du PNUD, Marie Dimond.

Redressement fiscal, pas une optique de sanction, mais de contrôle

Face aux menaces de redressement fiscal générer par les bouleversements lors du confinement  (Covid-19), ainsi qu’à l’issue des demandes du secteur privé concernant la demande de délai et/ou de grâce fiscale, le directeur général des Impôts, Germain de rassurer que chaque demande sera l’objet d’un examen minutieux. Que la réponse y afférente dépend uniquement des renseignements fournis dans chaque dossier.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer